Restaurant

Le Questel Nîmes

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 15h et de 18h à 1h- Fermé le dimanche et le lundi
Le Questel Nîmes restaurant brasserie où le fait maison règne est à découvrir en centre-ville.(® le questel)

Le Questel Nîmes restaurant  le fait maison  règne avec des plats à partager  notamment, est à découvrir en centre-ville.

Restaurant LE QUESTEL à Nîmes :une philosophie du bien manger

Rendez-vous à Nîmes sur la nouvelle place Questel , désormais piétonne.  A 50 mètres de la Maison Carrée, le restaurant LE QUESTEL  vous accueille dès le matin pour un café (et pas n’importe lequel), les midi et soir pour dîner… Notamment en groupe. Car la spécialité de la maison, ce sont des plats à partager , en toute convivialité. Tout est fait maison, et les produits rigoureusement sélectionnés auprès de producteurs de la région. Et pour ne jamais se lasser, la carte change tous les deux mois !

Aller se restaurer au QUESTEL, c’est d’abord épouser une philosophie. Ouvert depuis février 2017 sur la nouvelle Place Questel de Nîmes , le restaurant tient à son concept bien ancré, parfaitement cohérent de bout en bout. Ici, du café aux cocktails, en passant par chacun des mets, tout est fait maison à partir de produits soigneusement choisis chez les producteurs de la région. La charcuterie artisanale provient d’Ardèche, uniquement, et  la viande de Lozère. Les poissons arrivent directement de la  criée, quant aux légumes, ils sont sélectionnés en circuit court par le maraîcher du restaurant . Tout un programme…  A savourer entre amis ou en famille, sur l’une des grandes tablées de la salle. Car la spécialité du QUESTEL, ce sont les plats à partager.

Commençons par l’essentiel… ce que l’on mange ! Le restaurant cultive l’esprit bistrot et le grignotage à la française. Si vous optez pour les plats à partager , vous aurez le choix entre la selle d’agneau rôtie aux herbes, la côte de bœuf et ses frites fraîches , ou bien le poisson entier selon arrivage. Les viandes sont découpées par la chef Tania MONNOU, sur table, devant les clients. Toujours à partager, une douzaine d’entrées au choix, que l’on disposera dans de petites assiettes au centre de la table, façon tapas.

Si vous préférez les plaisirs solitaires, une carte vous permettra aussi de vous régalez en solo. Cinq entrées et six plats sont proposés. Notez par exemple un « fish and chips » à la française, panure maison, sauce yaourt et épices. Ou encore la longe de thon mode « tataki » et ses légumes de saison.

La carte des desserts est simple, mais qualitative, comme le reste : redécouvrez ainsi l’omelette norvégienne, le petit pôt crémeux au chocolat, la fougasse d’Aigues Mortes…

La même philosophie du bien manger s’applique aux vins. Ils sont élaborés par de jeunes vignerons du coin, qui ne travaillent qu’en biodynamie . Pas de traitement, pas de soufre… Bref, que du bon, pour le bien-être des clients.

Même le matin, dès 10h vous pouvez vous attabler au QUESTEL , et déguster un café comme vous n’en n’avez probablement jamais bu de votre vie. Car le restaurant se fournit chez un artisan d’Uzès qui torréfie lui-même au feu de bois, à l’ancienne, avec un torréfacteur datant de 1905. C’est le seul artisan en France à user de cette méthode traditionnelle.

Ce sens du détail a toute son importance au restaurant LE QUESTEL . Quand arriveront les plats, jetez donc un œil sur la vaisselle en céramique : elle est fabriquée chez un potier d’Uzès (encore), la poterie Pichon, et les assiettes sont signées ! Avant de passer aux mets (faisons durer le plaisir), arrêtons-nous encore un instant sur ces petites choses qui font la différence. Les cocktails … Amateur ou pas, vous serez forcément tentés d’y goûter. Oubliez le barman, ici c’est un mixologue qui élabore les boissons, à partir d’alcools premium. Il fait lui-même les sirops et choisit rigoureusement ses fournisseurs. Le Gin, par exemple, est distillé par des artisans à Montauban. Le schweppes, aussi, est made in France…

Réservation obligatoire si vous voulez avoir la chance de manger au Questel … Depuis son ouverture en février 2017, il ne désemplit pas… Comme quoi, la philosophie n’est pas qu’une nourriture de l’esprit !

Le midi, entrée-plat ou plat-dessert : 14,90 € / Entrée-plat-dessert 17,90 €

Le midi, formule du jour : entrée-plat 23 € / entrée plat-dessert 29 €

Le soir, plats à partager entre 25 € et 50€ en moyenne.